MES SINGULARITÉS

Page

election 2017 francais de letranger guillaume de bricourt 2

Je souhaite être un député à part entière : Un député des français de l’étranger ET un député de France à l’étranger :

– je serai un député de proximité et défendant les préoccupations des français de l’étranger de ma circonscription (https://guillaumedebricourt.com/points-programme-local/)

– et je serai aussi un député de France engagé dans la politique nationale, souhaitant porter les projets de lois du Contrat de Législature de 577 Les Indépendants de la Droite et du Centre (www.577.fr/loi-de-programme/)

 

1°) Où est-ce que je me situe dans l’échiquier politique français actuel ? :

Après 5 ans d’immobilisme, comme beaucoup, je suis très impatient que la France commence son redressement, et donc très motivé par le projet d’Emmanuel Macron, son énergie et ses bonnes intentions, mais je souhaite être et rester dans une opposition constructive et objective, afin de garder ma liberté, mon indépendance de jugement, et défendre mes/nos valeurs qui à un moment ou un autre peuvent être singulières.

Cela dit, clairement, je suis ouvert à voter toutes les lois, d’où qu’elles viennent, sans dogmatisme, pourvu qu’elles soient bonnes pour la France afin qu’elle se sorte des ornières dans lesquelles elle est scotchée depuis tant d’année, tout en restant fidèle aux 6 grands piliers du contrat de législature 577 Les Indépendants de la Droite et du Centre :

– la réforme des territoires et l’émergence de leurs talents

– la rénovation par la société civile de la classe politique, des institutions, et des modes de gouvernance

– l’accélération de la croissance par la compétitivité et l’innovation

– la sauvegarde de notre protection sociale et des solidarités de proximité

– la pari sur l’éducation, l’instruction et la formation en phase avec les besoins de notre temps

– l’impulsion d’une ambition européenne

Mais je vais aussi travailler à défendre les sujets d’injustice à l’égard des français de l’étranger :

– justice sociale (prestations sociales et familiales)

– justice fiscale (CSG/CRDS, loi ALUR, …)

– justice enseignement (budgets, accueil post-bac, …)

– justice administrative (digitalisation, droit de vote, efficacité consulaire, information expatriation ou retour en france …)

– la sécurité

– le rayonnement de l’image de la France.

 

2°) Qu’est ce qui me singularise de mes opposant les plus proches sur cet échiquier (Alain Marsaud LR député sortant et Amal Amélia Lakrafi EM) ? :

Le fait que je vienne de la société civile et que je sois un français de l’étranger, ce qui n’est pas forcément le cas de tous les candidats de ces grands partis …. Ce sont pourtant à mon avis 2 points essentiels

En effet, et particulièrement pour le  2eme point, comment représenter des français de l’étranger quand on ne l’est pas soi même, quand on ne connaît pas de français expatriés et quand on ne connait pas de français bi-nationaux.

Dans ce cas le fait d’être de Paris (le cas de mes 2 opposants), n’est pas un problème d’éloignement géographique, le digital aujourd’hui fait tomber les distances, non le problème là, de taille, est l’éloignement sociologique.

 

3°) Quel est mon point de programme vraiment singulier ?

Au delà de tous mes points de programme local et national, un autre sujet me tient particulièrement à coeur, celui des synergies entre les français de l’étranger, de la connexion de nos institutions, associations et organisations économiques, culturelles et éducatives de notre circonscription (Missions économiques des ambassades, Instituts Français, AEFE, CCI, Conseillers du Commerce Extérieur, AFD, Business France, Campus France, French Tech, CJD, …, …, ).

En effet, notre circonscription recouvre 49 pays, et tous les jours je peux constater à quel point ces maillons de France ne se connaissent pas. Ils sont tous connectés à Paris pour favoriser le “business” et les échanges entre les France et les pays concernées, mais aucune connexion transversale de pays à pays pour créer des synergies entre français de ces pays.

Je ferai de ce sujet une de mes priorités : que les français de ma circonscription se connaissent, échangent, collaborent, coopèrent, se développent, se connectent. Que ce soit au niveau économique, culturel, ou de l’éducation, il me paraît essentiel que les leaders de ces sujets puissent travailler ensemble et faire avancer les choses, pour le biens de tous.

Au niveau national, je présenterai ce projet à mes collègues députés de l’étranger pour que l’on fasse de même à très grande échelle, et que nous aussi, français de l’étranger, participions , au renouveau de l’image et du rayonnement de la France, qui nous est si cher ….

Il nous appartient, ensemble, de redonner à la France du souffle, de l’enthousiasme et de l’ambition ».

logo

Participez à la candidature de Guillaume de BRICOURT

Soutenir et voter pour Guillaume Capture

Publicités